jeudi 23 octobre 2008

Emmission radio libertaire 13 novembre 2008

RADIO LIBERTAIRE 13 novembre Entre chiens et Loups 20h 30 22h
Région parisienne 89.4
Internet MP3 qualité ADSL : http://ecoutez.radio-libertaire.org:8080/radiolib.m3u
MP3 qualité modem : http://ecoutez.radio-libertaire.org:8080/radiolib-modem.m3u
OGG qualité ADSL : http://ecoutez.radio-libertaire.org:8080/radiolib.ogg.m3u
OGG qualité modem : http://ecoutez.radio-libertaire.org:8080/radiolib-low.ogg.m3u

André Robèr anime l’émission
Actualité de l’érotisme et du libertinage

Maïna Lecherbonnier, écrivaine, blogueuse.

http://mainaphrodite.canalblog.com/


Fredéric Bourgeade, RATP, libertin, amateur d'art, blogueur

http://lesvieuxsinges.canalblog.com/

Dita, blogueuse, nouvelle libertine

http://dita.over-blog.com/

Michel Debray, peintre érotique
Blog Arts érotiques : http://poilnet.erog.fr/
SITES :
http://m_debray.club.fr/ LE POILNET DANS LA MAIN(Peintures érotiques et expressionnistes de Michel Debray et de Clovis Trouille) :http://perso.club-internet.fr/m_debray

" extrait " de la soirée Kabar K'A

mardi 26 août 2008 20:42

Médiathéque du Port Ile de La Réunion extrait du texte d'André Robér Edition K'A Didier Ibao (comédien)

Lecture de Isi tout domoune lé kréol

mardi 14 octobre 2008

Île en île - 10 ans !
sp

Île en île ; dix questions pour dix ans

Questions pour Thomas C. Spear à l'occasion des dix ans du site

propos recueillis par Stève Puig

10 ans pour Ile en ile
allez faire un tour ç'est vraiment bien il parle un peu de K'A bien sur qui fetera ses dix ans l'année prochaine.
Île en île - 10 ans !
sp
Île en île ; dix questions pour dix ans

Questions pour Thomas C. Spear à l'occasion des dix ans du site

propos recueillis par Stève Puig

Le 12 octobre 2008 est officiellement le dixième anniversaire du site
Île en île, lancé en 1998.

Pour l'occasion, je vous invite à lire un entretien qui fait un bilan du
chemin parcouru, partage quelques moment forts et donne une idée des
choses à venir :
http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/docs/10ans_ile-en-ile.html
"Dix questions pour dix ans"
Questions pour Thomas Spear à l'occasion des dix ans du site Île en île,
propos recueillis par Stève Puig.

Merci de circuler l'information, et l'invitation à (re)découvrir des
centaines d'auteurs, de :

Haiti, Martinique, Guadeloupe, Guyane

Maurice, Réunion, Comores, Madagascar

Nouvelle-Calédonie, Polynésie

Le moment de l'anniversaire est propice pour faire une nouvelle visite
au site pour «fouiller» dans ses archives. Il y aura de nouvelles vidéos
dans les semaines qui viennent et d'autres suppléments, selon une
évolution suggérée dans l'entretien.

Merci à tout le monde -- vous êtes si nombreux ! -- de votre
participation et contributions à la base de données. Qu'elle trouve
moyen de survivre dans les années à venir.

Thomas Spear



Blog andré Robèr : http://andrerober.blogspot.com/
Site de André Robèr http://a-rober.com
site des éditions k'a : http://www.editionska.com
Blog editions k'a : http://editionska.blogspot.com

lundi 6 octobre 2008

RAHARIMANANA entretien au Quotidien de la Réunion


Je suis journaliste pour le Quotidien de la Réunion. Il y a dix jours, l'un de vos texte, "le canapé" a amené le rectorat à suspendre un professeur de littérature. Je voulais vous faire réagir à ce propos. J'espère que vous pourrez y répondre aujourd'hui pour une parution demain.
- Quels ont été vos sentiments lorsque vous avez appris que l'étude d'une de vos nouvelles , "le canapé" a déclenché une polémique dans un lycée de la Réunion?
Je ne peux pas feindre la surprise, le sujet est difficile : le Rwanda et ses massacres, la femme violentée dans sa chair lors des exterminations de masse. Je sais bien que l'ensemble du recueil de "Rêves sous le linceul" provoque le malaise. Mais pour ma part, c'est entièrement assumé. Je mets des mots sur l'obscenité du monde, sur le scandale des génocides, sur nos silences lâches jouissant de vivre dans des pays dits "nantis", "opulents", "civilisés", sur le spectacle du monde vu à travers la lucarne de la télé. J'étais juste surpris que ce livre revienne en force en ce moment (la publication date quand même de 1998). Mais peut-on vraiment s'étonner dans la mesure où aujourd'hui, une certaine pensée dominante portée par le pouvoir en place se ferme de plus en plus et revisite l'histoire à sa manière ? Je crois juste qu'une censure, au fond, ne fait jamais de mal à un livre, au contraire.
- Le rectorat juge votre texte "tendancieux, polémique et provocateur". Qu'en pensez-vous?
Le rectorat parle-t-il d'une même voix ? J'ai cru comprendre il y a quelques années qu'il y avait eu un projet d'un livret pédagogique pour ce même livre, et ce par le même rectorat... Je ne vais justement pas entrer dans cette polémique stérile. Le rectorat déplace la question sur un autre terrain, je parle littérature et du scandale du monde -le génocide rwandais et autres atrocités mémorables, le rectorat va sur le terrain de la bienséance, de la morale, du politiquement correct. Nous ne parlons pas du tout de la même chose. L'école n'est-elle pas justement le lieu où les lectures du monde doivent survenir ?
- Plus que le texte en lui-même, le rectorat reproche au professeur sa démarche: il a demandé à ses élèves d'étudier ce texte seul chez eux. A-t-il commis une erreur de méthodologie?
Plus que la censure, ce qui me dérange profondément, c'est que le rectorat ait pris cette décision après une plainte d'un parent... Société de délation ? Mais quel pouvoir donne-t-on à ce parent d'élève ? A-t-il plus de compétence que ce professeur en matière d'enseignement ? Quelle est la confiance qu'on accorde à nos professeurs ? Ne peut-on pas se fier au professionnalisme de cet enseignant ? Il connait ses élèves. Il a sa méthodologie. Il prépare ses cours. Ce n'est pas à moi de dire s'il a fait une erreur de méthodologie ou pas. Je suis écrivain, pas inspecteur de l'éducation nationale.
- Des élèves de seconde, âgés en moyenne de 15 ans, sont-ils assez armés pour comprendre le message contenu par ce texte?
L'école forme des enfants à comprendre le contenu des textes. L'âge ne signifie rien en soi. Il y a des enfants qui comprennent plus tôt que d'autres. Et je ne pense pas qu'ils soient aveugles ces enfants à qui ce professeur a donné ce texte, ils savent que le Rwanda a existé, que la Shoah a eu lieu, il y a l'Irak, il y a l'Afghanistan, la Palestine... ils savent que le monde des adultes est scandaleux, que des crimes se perpetuent dans le monde et que beaucoup d'adultes ferment les yeux. La censure est une initiation pour être un homme sociable parfait et respectable. A 15 ans, je pense qu'on peut comprendre ce texte. Quel adolescent n'a pas eu ses lectures interdites ? J'ai lu "J'irai cracher sur vos tombes" de Boris Vian à 13 ans. Le drame, c'est qu'on a vidé d'idées la tête de nos enfants. Leur donnons-nous assez de lectures, assez de livres ? Et ces parents qui se scandalisent pour tel ou tel livre, ne pouvaient-ils pas en profiter pour aborder le sujet avec leurs enfants ? Partager un peu de la lecture du monde, de la vie, avec leurs progénitures. Ont-ils assez lu ? Ouvrent-ils assez les yeux ?
- Aujourd'hui le prof suspendu s'expose à une sanction pouvant aller jusqu'à l'exclusion définitive. Jugez-vous qu'elle serait excessive?
C'est là le scandale pour moi. Quel serait le motif ? Faire lire un livre serait un crime ? Ce serait très grave et très significatif comme message. Le rectorat a-t-il réellement ce droit ? Ce serait pour le coup une réelle injustice. L'année dernière, j'ai été en résidence d'écriture dans un lycée de Saint Denis (93) en métropole. Les professeurs ont fait lire entre autres mon recueil "Rêves sous le linceul". C'était une résidence d'écriture en concertation avec l'éducation nationale. Dans nos latitudes océanes, on n'aurait donc pas le droit d'aborder certains sujets ? Deux poids, deux mesures ? A Madagascar, le régime qui prenait le pouvoir avait brûlé la bibliothèque familiale en 2002 (voir mon livre "L'arbre anthropophage"), aujourd'hui, dans un pays démocratique -vraiment ? la France, je suis confronté à la même question : faut-il brûler les livres ?

dimanche 5 octobre 2008

A propos d'un ours sous les tropiques

Samedi 16 août 2008

Le poète André Robèr a publié en mai
« Un ours sous les tropiques » aux Éditions K’A
Extrait:
« Longtemps j'ai cru chausser du 42
Arrivé en France en 1974 par un beau mois d'avril, il a fallu se chausser, puisque cela se fait paraît-il. On doit s'acclimater à la civilisation qui vous accueille, en prendre quelques signes.
Fallait des chaussures, fallait une pointure
" 42 " dis-je
Le résultat ne se fit pas attendre.
Mes pieds s'abîmèrent très vite à avoir mal au pied droit Jusqu'à ce jour de 2006 où j'écris ces lignes. Je mis ce résultat sur l'inadaptation des chaussures françaises à mes pieds. Un jour de 1991 Marseille (cours Belsunce) j'essaye des chaussures de sport, une des premières que j'ose essayer.
Je découvre que je ne chausse pas du 42 mais bien plus. Déjà du 43 c'est pas mal.C'est bien des années plus tard que je m'aperçus que je chaussais du 44. »
site Africultures : www.africultures.com - que nous remercions
et éditions K'A: www.editionska.com

"Un ours sous les tropiques" Editions K'A 163 pages 15 € ISBN : 2-910791-57-2
Lecture-critique d'Alain Gnemmi

« Bien entendu, le titre est humoristique. L’oeuvre se refusant au lyrisme de l’autobiographie représente une poésie au ton direct, à l’abri des verbigérations salonnardes. Poésie facétieuse, maîtrisée. Dans une certaine mesure, en rupture avec les Carnets d’un retour au pays natal publiés en 2003. André Robèr communique sa joie de vivre, son esprit frondeur, sa volonté de concilier créole et français parlés à la Réunion.
Rescapé d’une génération qui s’est assagie, qui s’est même “embourgeoisée” dans son île, l’artiste poursuit presque seul sa démarche à Ille sur Têt, près de Paris.
Avec Un ours sous les tropiques, la poésie sonore s’honore d’une contribution inspirée, dépourvue d’excès, débarrassée de la glossolalie simulée d’universitaires tenus pour brillants, qu’on ne peut sevrer du topoï maternel.
André Robèr vit et écrit droit dans ses “pompes”. Il chausse du 43. Pour notre plaisir et pour celui en particulier, de la jeune génération réunionnaise, il “court de découverte en découverte”.. »
bonne lecture
salut amical de toute l'équipe des éditions ASPECT à André Robèr

jeudi 2 octobre 2008

André Robèr préfère répondre par les arts

Regroupement familial ? ADN ?
André Robèr préfère répondre par les arts
Quand un plasticien se mêle de poésie, on parle deux fois plus d’images. Quand l’artiste se fait éditeur, ça donne des livres, plein de livres. Les éditions K’A publient aussi André Robèr l’iconoclaste.
Francky LAURET

POÈTE sans foi ni loi, André Robèr aime dans ses livres à jouer des mots et des images. Il se compromet à nouveau dans le genre fonnkèr-foto avec “Ala inn, ala dé, ala mon la dé inn”, phrase-image qui, d’un coup de dés, joue avec les chiffres, joue avec les lettres, pour décliner et dénoncer toutes les formes de fichage.
Pamphlet
Dans la même forme que « Akoz in sinmil i sa pa siprim lo azar », André Robèr lève le doute sur la moindre inauthenticité : ce nouveau recueil passe de diverses sécrétions, au code barre, à toutes les cartes d’identification... réaction pamphlétaire face à l’amendement Mariani sur les tests ADN adopté par la commission mixte paritaire du Parlement. Il s’agit de l’article 111-6 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile.
Rêve de liberté
Le bras d’honneur passe par une démonstration d’abord fantaisiste, mais passant toutes les bornes pour dénoncer encore une fois les marquages dont nous sommes la cible, pour abattre les barrières... pour amener le rêve plus loin. Le simple rêve de liberté.
Francky Lauret
source Témoignages 30 Septembre 2009
http://www.temoignages.re/article.php3?id_article=32705

Pwu kosa nou lé la, Pourquoi un blog

Pou kozé, pou alé pli vit. Pou bann dalon i kas la blag dosi mon travay épisa dosi sak mwin lantrinfé.
Pour parler pour échanger plus vite. Pour que mes amis échanges sur mon ravail et sur ce que je fais.
Sak i koné pa mon sit i gingn trap ali la
Ceux qui ne connaissent pas l'adresse de mon site peuvent le trouver la
http://www.a-rober.com/
Sak i koné pa ladres zédisionka alalila
http://www.editionska.com//

Bibliographie de André Robèr

Fonnkèrs

Fonnkèrs pou lo zié

Ouvrages collectifs, revues

Etude sur les écritures d'André Robèr / Entretien

Lectures indiaocéanes Essais sur les francophonies de l'Océan Indien Daniel Henry Pageaux Librairie d'Amérique et Orient Jean Maisonneuve Paris 2016 ISBN 978-2-7200-1214-3 Pages 314 à 318

Mange Monde N°10 Cordes sur Ciel 2016 Editions Rafael de Surtis (ISBN 978-284672-398-5) Entretien Pages 65 à 81

Enregistrements audio

  • Le Grand os no 1" CD audio inclus Edith Azam André Robèr
  • Tout domoune isi lé kréol " CD audio André Robèr collection Poèt Larénion no 14 DCC28 Improvisations musicales "Cathy Heyden"

Participations festivals de poésies

  1. Urgence Poésie #2 juillet 2016 Lodève https://poetpsy.wordpress.com/2016/07/01/urgence-poesie-lodeve/
  2. 4a festival de otono de poesia y del libro Grenada Spain
  3. Kabar pou Alain Lorraine Théâtre les Bambous Saint Benoît 3 octobre 2015
  4. Kabar K'A pour les quinze ans des éditions K'A Théâtre les Bambous Saint Benoît octobre 2014
  5. Festival de la parole poétique Quimperlé mars 2014
  6. Poésie Marseille octobre 2012
  7. Festival Perforeilles Théâtre le hangar Toulouse 2011
  8. 3 décembre 2010 Kabar K'A Théâtre du grand marché St Denis Réunion
  9. 18 mai 2009 Lecture pour la MCUR "Kréyol factory"
  10. 10 octobre 2009 kabardock le port Réunion Kabar K'A pour les dix ans des éditions K'A
  11. 18 juin 2008 Jazz au zèbre Paris (performance avec Hélène Breschand et Thierry Balasse)
  12. Janvier 2006 Cave poésie Toulouse
  13. Juillet 2005 Festival de Lodève
  14. Octobre 2004 Maison des provinces de France (cité universitaire) Paris
  15. VAC Ventabren Art Contemporain Plusieurs lectures
  16. 2004 kabar K'a ARCC Paris
  17. Café Julien Marseille 27 mai 1998 kabar poèm
  18. 17 mai 1997 Poésies et frontières (Menton)
  19. Juillet 1998 Poétiks de Manosque
  20. 25 octobre 1996 Aspect de la poésie réunionnaise CIPM Marseille

Participations expositions de poésies visuelles

2015 2 ème Biennale de poésie visuelle Galerie (13) TREIZE Ille sur Têt France

2015 1ère biennale de poésie visuelle in Mato Grosso do sul Brazil http://www.flims.org.br/miragens.html

2014 Exposition de poèmes visuels Festival de la parole poétique Clohars Carnoet France

2013 1 ère Biennale de poésie visuelle Galerie (13) TREIZE Ille sur Têt France

2009 Kréyol Faktory La villette Paris

2003 VAC Ventabren Art Contemporain Ventabren France

2002 Biennale poésie visuelle France Japon Galerie Oculus Japon

2002 Ecole des Beaux arts La Réunion

2002 Karo kozman Art sénik La Réunion

Catalogues peintures, dessins

Livres d'artistes