vendredi 13 novembre 2009

lundi 5 octobre 2009

Le maloya : Patrimoine immatériel de l’humanité

1er octobre 2009 le maloya est reconnu patrimoine immatériel de l'humanité par l'Unesco.
France – Le Maloya – Le Maloya est à la fois une forme de musique, un chant et une danse propres à l’île de la Réunion. Métissé dès l’origine, le Maloya a été créé par les esclaves d’origine malgache et africaine dans les plantations sucrières, avant de s’étendre à toute la population de l’île.#

C’est aussi la reconnaissance d’une identité, de la nôtre, de l'identité kréol Larényon. Si seulement cela peut permettre aux petits réunionnais de savoir que Cimendef n’ai pas une marque de ciment mais un de nos grands hommes et de comprendre que même si l’arme assimilationniste française a provoquée des dégâts et des plaies importantes, des hommes ont luttés pour rester digne et porter au-delà de leur vie un patrimoine reconnu aujourd’hui.
La culture ne s’use que si l’on ne s’en sert pas
La culture grandit si les hommes s’en servent
La vigilance doit être toujours s’accompagner de lutte.
A quoi bon avoir des yeux si l’on utilise pas ses autres sens.
Pour des luttes encore,
pour des résistances encore,
pour grandir encore
Eh ce n’est qu’un début...
On ne perd pas toujours
Le rêve est toujours de mise...

lundi 21 septembre 2009

La main de Robèr par Camillo Capolongo

La main de Robèr par Camillo Capolongo

La main de Rober ?

La main de Rober est main laborieuse.

Cette image est proportionnée à l'effort, à la hardiesse incorrigible qui nous est montrée. La verve. La fatigue. La superficie amassée. Le travail est aéré, toute la force est à l'extérieur. Prise à partie. Elle s'élance dans les yeux du contemplateur.

La main de Rober ?

Elle est là, en alerte, prompte à l'action.

Car c'est entre la main et la superficie que se déroule l'alarme. Elle excite le désir de cogner sur le parti pris des trajectoires ; l'impolitesse de faire fort, comme nous le disions, de faire avec « tact », dans un tourbillon, les poings bien fermés, sans se dérober, en première ligne, le bout des doigts enflammés par le frottement de la friction : une guerre entre la main et la naissante rugosité qui s'ensuit.

Et l'art ?


je prétends que l'art est une phénoménologie des « gestes » et que la main de Rober le prouve. Jamais comme ici le réel et les mots n'ont été aussi connivents, participant ensemble à foudroyer la vérité, la radiographie.

La toile est emblématique et hors de toute contrainte.

La matière parle d'elle même.

Elle nous dispense de toute obligation d'exégèse. Cette scorie antipathique qui charge la matière d'emphases et de prolapsus, qui la détruit à force de métaphores, de tropes et de tropes.

La main trame et la matière se coagule.

Comme un heureux va et vient accompagne sans cesse celui qui retrace la mémoire ; j'y vois l'immémorial bagage du savoir, la tradition...

Comme l'évocation de majestueux anciens, d'immenses silhouettes, de traînées de couleur...

Ne croyez pas à une bizzarerie, mais les incrustations, le magma fondu, le strate poreux, la couverture que Rober étend sur ses toiles déchaîne des réminiscences, des réverbères agiographiques.


La main de Rober a créé une figuration volcanique.

Elle a produit des laves de basalte, éructées...

La terre, la terre...

La terre est sa maîtresse.

La peinture sent la terre, elle sent le moine en froc. L'abordage de terre.

Café « fort », concentré de marque noire.

Venues de quelles profondes crevasses d'obscurs bols... des barbes à papa cultes à force d'éructations, version monochrome, on ne peut s'en sortir : et l'asphalte brun noir cimentifie complètement le strate, souille et fait bloc sur la matière enfumée, craie de Pompéi, moulage assombri.

Entre la main et la superficie travaillée ce n'est qu'une danse de mèches, de fureurs, d'éclats d'ébauches, coups de feu, mêlées, engorgements, reliquaires ; des linceuls s'étendent, suaires recuits...

L'art n'est pas l'art de la translation. L'imposante merveille se consume, l'état de grâce de Rober qui réussit à être lui même sans être chargé de figures de rhétorique.

Rober s'est outillé pour un long temps afin de décharner l'état de peinture, pour libérer de toute intromission la matière vive.

Il a fait irruption et avec sa main, s'est engagé à dire sans déviances.

L'espace de la toile était là et lui, dans un corps à corps, il a fait des incursions. Ce n'était pas autre chose qu'un problème de choc physique, sans auréoles d'enchantements inopportuns : sa main a boxé pour lui, méchant petit boucher.

mercredi 16 septembre 2009

Quelques disques 33 tours peints par André Robèr






Quelques disques avant de m'en aller chez moi
allez je me calme pendant quelques semaines sur la peinture.
André Robèr











































































dimanche 6 septembre 2009

le canigou moi aussi


Ce dimanche 6 septembre 2009 alors que je n'ai jamais osé allé au piton des neiges
le notre
l'unique
le vrai
me voila au canigou
photos à l'appui
snobant les derniers mettre
mais ma foi
Canigou lé la
Ni artrouv

dimanche 23 août 2009

L'atelier d'André Robèr Aout 2009 c'est parti à Ille


L'atelier d'ille ressemble à un atelier en ce 23 Aout 2009
Quelques travaux en cours.





Collage






















Peinture 50x50
















peinture 50x50











Triptyque








Poème objet Akoz 1

mardi 2 juin 2009

Kosa i lé maloya

http://www.kreyolfactory.com

Entrée libre
Réservation : A.BIDJECK@villette.com


Mizik Factory
Grande Halle de la Villette
Métro : Porte de Pantin


Rencontre autour Du Maloya

Dimanche 7 juin 2009 de 15h00 à 17h00

Objectifs

Présenter le Maloya d'hier et d'aujourd’hui, histoire d'une musique, d'un
peuple, entre culture, tradition, paradoxe et perspective

Le Maloya dans l’histoire

De l’esclavage en 1687 à 1946 (de l’île Bourbon à l’île de la Réunion)
1946, départementalisation à 1981
1981 à 2008 affirmation du Maloya

La musique Maloya
Les racines (composantes afro malgache...)
Les instruments (Sati, Piker ; Roulèr, KAyam, Bob…)
Le fonker
Les artistes (Granmoun Lélé, Gramoun Bébé, Firmin Viry, Zyskakan, Danyel
Waro…)

La culture Maloya
Le Maloya support de la langue créole
Le support des revendications
Son influence sur la construction de l’identité réunionnaise
« Le Kabare », la dimension spirituelle

La Pratique du Maloya
L’évolution de la pratique
La transmission
Les différents courants
• Gardiens de la Tradition : Danyel Waro, Salem, Indigo, Ti Fred
• Les modernistes (introduction de nouveaux instruments) : Loy Ehrlich,
René Lacaïlle
• Les contemporains (mélange les musiques internationales) : Davy Sicard,
Baster
• Le Maloya et le Dance Hall : DJ Dan, Zénès Maloya, Malkijah, Kaf Malbar

La diffusion du Maloya
Les festivals : Africolor
La dimension, touristique


Les intervenants :

Animateur: Gora Patel
Artistes : Danyel Waro, Loy Ehrlich
Ethnomusicologue : Guillaume Samson
Danseur : Florence Boyer
Auteur : Andre Rober
Producteur, diffuseur : Philippe Conrath

Exposition luc Rigal

Carton-Internet.gif

Notre compagnon Luc rigal expose

du 8 au 21 Juin 2009

Espace Beaurepaire

28 Rue Beaurepaire 75010 Paris

Ouvert tous les jours de 14 à 20H

mardi 19 mai 2009

Des vénus pour Ille

André Robèr
2 Rue Julien Panchot
F-66130 Ille-sur-Têt
Adresse postale

Des Vénus pour Ille `Projet Mail art

Prosper MÉRIMÉE écrivait en 1837 «La Vénus d’Ille»Mais à ce jour point de trace de Vénus à Ille. Afin de combler ce manque, je vous propose de participer à une opération de mail art.
Des Vénus pour Ille
L’ensemble des projets seront exposés dans mon atelier au
13 carrer Sante Cruz66130 Ille sur Têt
durant l’été 2010.

Mail Art ProjectVenus of Ille forVenus of Ille for
Prosper Mérimée wrote in 1837 "La Vénus d'Ille"But so far point to trace Venus Ille. To fill this gap, I propose to participate in a mail art.Venus of Ille for
All projects will be exhibited in my workshop
13 Carrer Sant Cruz66130 Ille sur Tet
during the summer of 2010.

Unes Venus per a Illa Mail Art
Prosper Mérimée escrivia, l'any 1837, "La vénus D'Ille"
Es pot trobar el text integral aqui:
http://desvenuspourille.blogspot.com/
Perô, encara avui, cap rastre de la Venus a Illa.
Per tal d'omplir aquesta Ilacuna, us proposo de contribuir a un enviament de "Mail art"
"Des venus per Ille" / Unes Venus per a Illa
El conjunt dels projectes seran exposats durant l'estiu 2010 en el meu
taller, 13 carrer Santa Creu , 66130 Illa de Têt, França


Afrodites ya ti Ille
Prosper MÉRIMÉE egrapse tin Afrodite tis Ille
Alla ékini tine iméra kanena ikhnos tis den fanike.Ya na kalypsi to kéno Proteino na sy me taskhete sto mail art
I Afrodites ya tin Ille
Ta erga tha ektethoun
13 carrer Sante Cruz66130 Ille sur Têt
to ka lo kai airi 2010

Prosper Mérimé la ékri an 1837 «La vénus d’Ille» mé dopi lo tan la na poin moyin trouv in vénis dan Ille Alorss pou shanz tous mi prpoz a zot in lopérasion lar par lapos. Tout sat zot i sa anvoyé na mont sa lété 2010 Dan Mon Latélié
13 Carrer Santa Cruz 66130 Ille-sur-Têt

Suivit des arivées sur INFOS SUR

http://desvenuspourille.blogspot.com/

samedi 9 mai 2009

André Robèr lit à Kréyol Factory

Larényon, île de kréoliZAsion, île de la rencontre entre six mondes : Afrique, Chine, Europe , Gujerat, Tamil Nadu, Madagascar. C’est le thème de la rencontre proposée par la Région Réunion le 16 mai à Paris. Au programme à partir de 15H :

- ouverture, percussions, oulèr, film Six mondes, Larényon.

- présentation du projet MCUR par Françoise Vergès, Carpanin Marimoutou et Éric Alendroit avec la maquette et les plans du bâtiment.

- débat, pause, performances : Christine Salem, Thierry Gauliris, André Robèr, et un kabar avec de jeunes poètes.

- discours de Paul Vergès, président de la Région Réunion.

Réservation obligatoire au sec.mcur@cr-reunion.fr ou au 02 62 92 47 47

vendredi 27 mars 2009

Exposition fonnkèr pou lo zié André Robèr




Exposition

L'ARCC présente

Fonnkèr pou lo zié

créations André Rober

Avant d'exposer une pièce composée de

fonnkèr pou lo zié à "Kréyol Factory"

du 7 avril au 5 juillet 2009

à la grande halle de la Villette à Paris

L'ARCC présente

André Robèr

du 3 au 15 avril 2009

162 bis rue Pelleport 75020 Paris

Du lundi au vendredi de 14h à 17h

Métro télégraphe - Tél : 09 53 28 00 65

Courriel : arcc2@wanadoo.fr - Site internet : http://www.arcc.asso.fr

Entrée libre

Poèsie visuelle autour du et en créole de La Réunion.

Inauguration le vendredi 3 avril 2009 à 19h

Lectures de poésies de

Rosemay Nivard

Stéphane Hoarau

André Robèr

Avan li mont in gatriraz fonnkèr pou lo zié dann lo gran montraz

La vilèt dann Pari

Kréyol Factory

7 avril ziska 5 zilié 2009

André Robèr lé invité LARCC

162 bis rue Pelleport 75020 Paris

Métro Télégraphe

lundi 16 mars 2009

Sobatkoz Autour de Zistoir Kristian Le 20 Mars 2009 à l'ARCC



A l'occasion de la réédition de
Zistoir Kristian, premier roman écrit en créole réunionnais

L'ARCC vous convie à une rencontre-débat avec :
Serge Ah-Kon, l’une des « traducteurs » de la version de 1977.

La rencontre sera animée par André Robèr et Stéphane Hoarau, respectivement éditeur et préfacier de la réédition de 2009.

*

Vendredi 20 mars 2009 à 19 h
Association Réunionnaise Communication et Culture
162 bis rue Pelleport 75020 Paris
Métro Télégraphe - Ligne 11 / Bus ligne 60 - arrêt Borrego
La rencontre sera suivie d'un cocktail

Entrée libre
Merci de réserver en nous adressant un e-mail : arcc2@wanadoo.fr

*

Réédition de Zistoir Kristian, premier roman en créole réunionnais
- Édition bilingue en créole réunionnais et en français -


Français : En 1977, les éditions Maspéro éditaient un texte peu commun : le premier roman écrit en créole réunionnais avec une traduction en français et une préface très engagée. A l’origine de ce projet, un petit groupe de militants étudiants et d’ouvriers voulait témoigner de l’expatriation des jeunes travailleurs réunionnais en France, et dénoncer la situation coloniale qui persistait dans l’île malgré le changement de statut en DOM intervenu après guerre, en 1946.
Dans quelles conditions sociales et politiques ce projet a-il pris naissance ? Quels étaient les enjeux de l’époque ? Serge Ah-Kon, l’un des membres de ce collectif a témoigné, 30 ans après, à travers l’interview qui accompagne la réédition chez K’A de Zistoir Kristian. Lors de cette rencontre, il apportera son éclairage sur cette époque méconnue du militantisme gauchiste qui revendiquait l’indépendance de La Réunion pour sortir du colonialisme.
En 2009, comment la situation dans l’île a-t-elle évoluée ? Quelle est aujourd’hui la place de la langue créole ? Pourquoi rééditer ce texte vieux de plus de trente ans ? Stéphane Hoarau qui a écrit la préface de 2009, et André Rober qui a réédité le texte, apporteront leurs points de vue respectifs.

Kréol : Lané 1977, lo zédision Maspéro la edit in teks té sort lordinér : lo promié roman ékri an kréol rénioné ek in tradiksion an fransé é inn préfas té vréman angazé. Band boug la met an plas lo projé, té in ti group militan zétidian ek zouvrié. Zot i voulé dir koman band zéne travayér rénioné té anvoyé dann péi la Frans. Zot i voulé osi dénons lo sitiasion kolonial té ankor vivan la Rénion, mém si apré la guér, la Rénion lé doveni in DOM an 1946.
Koman lété la sitiasion sosial é politik kan zot projé la énét ? Kosa lété bann zanje dan se tan la ? Serge Ah-Kon, in boug la partisip dan lo kolektif Zistoir Kristian la rakonté, 30 zané apré, dan linterviou i trouv dan la réédision Zistoir Kristian. Dan lo sobatkoz, li va aport son lékléraz si lé zané lé pa tro koni ou na dé-troi militan gochiste té revandik lindépandans pou LaRénion é fini anfin ek la périod kolonial.
Koman ilé la sitiasion nout péi zordi an 2009 ? Kel plas la lang kréol i okip ? Akoz i falé réédit in vié zafér nana pli de 30 zané ? Stéphane Hoarau le boug la ékri la préfas 2009 ek André Rober le boug la réédit lo teks va done zot lopinion dan lo sobatkoz.






Blog andré Robèr : http://andrerober.blogspot.com/
Site de André Robèr http://a-rober.com
site des éditions k'a : http://www.editionska.com
Blog editions k'a : http://editionska.blogspot.com

Pwu kosa nou lé la, Pourquoi un blog

Pou kozé, pou alé pli vit. Pou bann dalon i kas la blag dosi mon travay épisa dosi sak mwin lantrinfé.
Pour parler pour échanger plus vite. Pour que mes amis échanges sur mon ravail et sur ce que je fais.
Sak i koné pa mon sit i gingn trap ali la
Ceux qui ne connaissent pas l'adresse de mon site peuvent le trouver la
http://www.a-rober.com/
Sak i koné pa ladres zédisionka alalila
http://www.editionska.com//

Bibliographie de André Robèr

Fonnkèrs

Fonnkèrs pou lo zié

Ouvrages collectifs, revues

Etude sur les écritures d'André Robèr / Entretien

Lectures indiaocéanes Essais sur les francophonies de l'Océan Indien Daniel Henry Pageaux Librairie d'Amérique et Orient Jean Maisonneuve Paris 2016 ISBN 978-2-7200-1214-3 Pages 314 à 318

Mange Monde N°10 Cordes sur Ciel 2016 Editions Rafael de Surtis (ISBN 978-284672-398-5) Entretien Pages 65 à 81

Enregistrements audio

  • Le Grand os no 1" CD audio inclus Edith Azam André Robèr
  • Tout domoune isi lé kréol " CD audio André Robèr collection Poèt Larénion no 14 DCC28 Improvisations musicales "Cathy Heyden"

Participations festivals de poésies

  1. Urgence Poésie #2 juillet 2016 Lodève https://poetpsy.wordpress.com/2016/07/01/urgence-poesie-lodeve/
  2. 4a festival de otono de poesia y del libro Grenada Spain
  3. Kabar pou Alain Lorraine Théâtre les Bambous Saint Benoît 3 octobre 2015
  4. Kabar K'A pour les quinze ans des éditions K'A Théâtre les Bambous Saint Benoît octobre 2014
  5. Festival de la parole poétique Quimperlé mars 2014
  6. Poésie Marseille octobre 2012
  7. Festival Perforeilles Théâtre le hangar Toulouse 2011
  8. 3 décembre 2010 Kabar K'A Théâtre du grand marché St Denis Réunion
  9. 18 mai 2009 Lecture pour la MCUR "Kréyol factory"
  10. 10 octobre 2009 kabardock le port Réunion Kabar K'A pour les dix ans des éditions K'A
  11. 18 juin 2008 Jazz au zèbre Paris (performance avec Hélène Breschand et Thierry Balasse)
  12. Janvier 2006 Cave poésie Toulouse
  13. Juillet 2005 Festival de Lodève
  14. Octobre 2004 Maison des provinces de France (cité universitaire) Paris
  15. VAC Ventabren Art Contemporain Plusieurs lectures
  16. 2004 kabar K'a ARCC Paris
  17. Café Julien Marseille 27 mai 1998 kabar poèm
  18. 17 mai 1997 Poésies et frontières (Menton)
  19. Juillet 1998 Poétiks de Manosque
  20. 25 octobre 1996 Aspect de la poésie réunionnaise CIPM Marseille

Participations expositions de poésies visuelles

2015 2 ème Biennale de poésie visuelle Galerie (13) TREIZE Ille sur Têt France

2015 1ère biennale de poésie visuelle in Mato Grosso do sul Brazil http://www.flims.org.br/miragens.html

2014 Exposition de poèmes visuels Festival de la parole poétique Clohars Carnoet France

2013 1 ère Biennale de poésie visuelle Galerie (13) TREIZE Ille sur Têt France

2009 Kréyol Faktory La villette Paris

2003 VAC Ventabren Art Contemporain Ventabren France

2002 Biennale poésie visuelle France Japon Galerie Oculus Japon

2002 Ecole des Beaux arts La Réunion

2002 Karo kozman Art sénik La Réunion

Catalogues peintures, dessins

Livres d'artistes